Notre histoire

Rencontrer l'équipe

Ce que les gens disent

Notre histoire

Salut. Nous sommes Doris et Peter, fondateurs de la ludothèque Okapi. Nous sommes d'abord entrés en contact avec le concept de partage de jouets par le biais d'un système de prêt alors que nous vivions aux États-Unis d'Amérique.

Jouer, c'est s'amuser.

Nous y avons déménagé avec notre fille Jasmine, qui avait 4 mois à l'époque. Nous n'allions rester que deux ans et ne voulions pas acheter beaucoup de jouets. Nous n'avions pas assez d'espace pour stocker beaucoup dans notre petite maison de ville et nous avions peur qu'ils finissent à la poubelle si nous ne pouvions pas leur trouver un autre logement lors du retour en Belgique. Pourtant, nous voulions que Jasmine joue. Nous voulions lui donner des jouets. Un voisin nous a recommandé la ludothèque locale. C'était fantastique. Toutes les quatre semaines, nous apportions à Jasmine un nouvel ensemble de jouets à la maison. Certains étaient de vrais tubes, d'autres elle n'y touchait pas. Chaque mois, nous pouvions essayer quelque chose de nouveau, sans gaspiller d'argent sur des jouets que Jasmine n'utiliserait jamais, sans les empiler dans notre petit salon, et avec la garantie que d'autres enfants en profiteraient par la suite.

La joie partagée est une double joie.

C'était un sauveur de vie. C'était tellement génial que nous voulions que plus de gens puissent profiter d'un tel service. La ludothèque Okapi est née. Notre mission est d'apporter des services de prêt de jouets au plus grand nombre de personnes possible. Nous sommes convaincus qu'en partageant des jouets, nous pouvons rendre le monde plus joyeux et plus propre. Nos services de prêt s'efforcent de rendre les jouets accessibles à tous et d'encourager une culture de durabilité. La bibliothèque de jouets Okapi est là parce que jouer est amusant et que le partage le rend encore meilleur. Partageons, jouons ! Nous espérons que vous l'apprécierez autant que nous.

Rencontrer l'équipe

Souhaitez-vous contribuer vous-même ? Découvrez toutes les options pour bénévole à la ludothèque.

Doris

Doris

Présidente du conseil d'administration, cerveau créatif, collecte de fonds, RH

Pierre

Pierre

Membre du conseil d'administration, comptabilité, site Internet, médias sociaux, TIC
WALL-E

Ifeyinwa

Des médias sociaux

EVE de WALL-E

Toujours à la recherche

Commercialisation

Ce que les gens disent

Pour ma fille, c'est Sinterklaas tous les mois. Le moment où je déballe le sac de la ludothèque et qu'elle découvre les nouveaux jouets, c'est du pur plaisir.
Doris
Doris
maman de Jasmine (2a)
Fini le désordre. Je pense que c'est la meilleure chose à propos d'emprunter des jouets. Au bout d'un moment, mes fils ont fini de jouer avec quelque chose, et puis ça y est. Maintenant, nous venons de ramener cela et c'est fait.
Glenn
papa de Maxim (3a) et Mathis (1a)
La variété de jouets que je peux offrir à mes enfants sans que cela nous coûte une fortune, c'est tout simplement fantastique. Ils apprennent tellement en jouant et je n'ai pas à me soucier de l'empreinte écologique de tous ces jouets. Double victoire.
Karel
papa de Babette (4a) et Kamiel (2a)
Certaines choses sont un vrai succès, alors qu'il y en a d'autres qu'elle touche à peine. Vous ne savez pas à l'avance ce qui intéressera votre enfant. Grâce à la ludothèque, nous pouvons maintenant tester des choses avant d'aller les acheter. Pas intéressé? Aucun problème. Fantastique? Ensuite, nous achetons cela. Ou nous l'empruntons à nouveau.
Dorien
Dorien
maman de Chloé (2a)
Mon copain et moi aimons jouer à des jeux de société. Nous avons nos favoris que nous jouons encore et encore, mais nous aimons aussi en tester de nouveaux. Avant, nous devions acheter tous ces jeux, sans la garantie que nous les aimerions vraiment. Maintenant, nous pouvons les tester via la ludothèque Okapi. Ou empruntez-les simplement si nous sommes partants pour une soirée jeux de société. Fini le placard rempli de boîtes de jeux inutilisées.
Alexandra

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

FR